Un nom de blogue qui est une marque ou Madame Figaro et son blogue

Un nom de blogue qui est une marque ou Madame Figaro et son blogue

Lisez-donc l’histoire du blogue de Madame Figaro sur rue89.com. Pour résumer, Madame Figaro est une institutrice qui a monté son blogue bien gentillement dans son coin pour aider sa classe et quelques collègues à apprendre l’anglais. leschantiersdelapprentissage.eklablog.com. Le journal en  Madame Figaro a contacté la maîtresse en question pour lui demander de retirer son nom, car

l’usage non autorisé et répété de MADAME FIGARO constitue une atteinte aux droits de propriété intellectuelle […]



Après des échanges infructueux entre Madame Figaro (le journal) et Madame Figaro (la blogueuse), le journal Madame Figaro a mis en demeure Madame Figaro (la blogueuse) lui sommant de retirer son nom de son blogue. Ce qu’elle a fait presto du fait qu’elle n’a pas les moyens de lutter contre un “Eléphant”, car c’est une coccinelle.

Tout comme la petite fille de 9 ans qui prend des photos de ses plats de cantines, l’affaire a buzzé sur internet et le blogue de Madame Figaro est devenu célèbre.  Voilà une liste de blogues qui parlent du sujet : Alexalecole, Lorien, Mysticlolly, L‘univers de ma classe, Pépins et Citron, Les bons plans de Gandalf, La classe de Mathalie ,  La maternelle de Chocolatine, Chez Maliluno, Le cartable de Séverine, La classe de Corinne , Le livre de Sapienta, L‘âge de classe, Teacher Charlotte, Un petit coin de partage, La classe d’Ameline, Fofy à l’école, Le CP de Gentiane, Dix mois, La classe des gnômes, L‘école de Julie, La grande maikresse, La classe de zazou, L‘école de Crevette, Dame Dubois, Cahiers et livres, le petit carnet l’Amélise, Chabadou, Mélimélune, Locazil, Par ici et là, L’école d’Ailleurs (liste empruntée honteusement à charivarialecole.fr)

Il est possible de faire une recherche sur  google blogues “madame+figaro+blogueuse” pour voir la liste exhaustive de tous les blogueures et blogueuses qui parlent de l’affaire.

C’est ce qu’on appelle l’effet Streisand cf maniacgeek.wordpress.com et wikipedia Effet_Streisand. Une petite affaire se transforme en un buzz énorme!

Que peut-on conclure de ce genre d’affaire concernant nos humbles blogues! 

Sur le blogue de Dalloz.fr il est dit que..

…chacun peut utiliser son propre nom patronymique ou le nom d’un autre dans la vie des affaires.

…. si un nom patronymique est déjà utilisé par un tiers dans un secteur d’activité similaire, son utilisation ne devra pas créer de confusion dans l’esprit du public, elle sera encadrée voire interdite… 

En outre, plus le nom antérieur est célèbre, plus le risque de confusion sera grand. Même si le domaine d’activité concerné est totalement différent, l’emploi de la marque seconde laissera penser au public que la société première diversifie son activité

D’après moi il y a donc une zone un peu grise, mais on a des exemples comme la pile et la voiture Mazda ou il n’y a aucune confusion entre les deux marques.

Afin d’éviter toute prise de tête, il vaut mieux ne pas prendre un nom connu pour un blogue, même si c’est votre nom de famille.  
 Dans mon cas la “marque” roget est aussi un nom d’un dictionnaire anglais célèbre “Roget’s Thesaurus”, mais il y a peu de chance que je sois pointé du doigt par les propriétaires du nom.

 

Cas pratique

Même un tag peut faire l’objet d’une demande de retrait. Dans mon métier de blogueur, j’ai été confronté à une menace certes plus lègère à propos d’un tag que j’appelais actuphoto! Le gars du site du même nom m’a écrit pour me demander de retirer le tag en question. Plutôt que de perdre du temps en polémique,  j’ai transformé le tag en actuaphoto juste pour ne pas l’énerver. Lire l’article ici

Share

---------------------------------------------




Delicious Bookmarquer sur Delicious
Ecrit par Thierry Roget

9 Responses to “Un nom de blogue qui est une marque ou Madame Figaro et son blogue”

  1. Frédéric says:

    Moralité : quand on crée un site il vaut mieux vérifier si le nom de son site n’est pas une marque pour éviter tout problème dans le futur.

  2. Les Marques combattent souvent avec une armée d’avocats…
    et même si on est ds notre droit, on n’a pas trop envie
    de perdre du temps dans un procès long et ennuyeux !
    Malheureusement…

    • Thierry says:

      @olivier, ayant travaillé dans des grosses boîtes, j’en connais un rayon! Il y a plein de gens qui se trouvent du boulot, c’est la loi de parkinson : “le travail s’étale de façon à occuper le temps disponible pour son achèvement”

  3. Xapur says:

    Une des premières choses à faire en créant un blog est une recherche internet sur le nom que l’on a prévu, pour voir ce qui ressort. On peut avoir de sacrés surprises !
    Sur ce cas particulier, on peut comprendre les arguments des deux parties, mais je trouve quand même que le journal a tapé (trop) fort…

    • Thierry says:

      @xapur, la conclusion de cette affaire, c’est que le journal s’est excusé. C’est le middle management qui a merdé et qui a voulu faire du zèle. Le juriste qui a fait la boulette a du avoir une promo latérale

  4. @xapur: malheureusement certaines recherches ne donnent rien alors que le nom est bien déposé … mais pas ds la même classe . Seul Apple dépose ses noms ds toutes les classes sauf les armes mais si tu veux tu peux créer un service Coca, si ut ne profies pas de la notorité du Soda pr celà …
    PS: le terme “entreprenaute” est ainsi déposé…

  5. paille says:

    En même temps ça lui a permis d’avoir de la visibilité….
    Ça pourrais même être une stratégie… 😉

    • Thierry says:

      @paille effectivement, ça peut-être une stratégie gagnante, cela dit il faut un peu maîtriser le sujet.

  6. Oui il faut vérifier si une marque est déposée avant de pouvoir l’exploiter en tans que nom de domaine. mais lorsque c’est le nom patronymique d’une personne (mme figaro en l’occurrence), elle a tout de même le droit de l’utiliser.

    Logique non ?

Thème Elegant Themes. Site hébergé chez Dreamhost