Ma petite entreprise de langues

Il y a quelques semaines je parlais du lancement du blogue  maristela.org/blog un blogue de leçon de portugais. À première vue on pourrait  dire que le blogue ne tourne pas beaucoup en termes de visites, puisqu’il a tourné ce dernier mois à 233 visites et 828 pages vues. Mais dans ce cas, l’objectif n’est pas de faire un maximum de visites, c’est de faire un maximum de vente.

La stratégie du blogue se fait en 5 phases ultra classiques pour ceux qui font un peu de marketing.



1) Attirer les visiteurs sur le site (233 visites)

Si vous êtes blogueur et que vous lisez ce blogue, vous savez comment faire. Il suffit d’écrire des articles sensés intéresser les visiteurs. Pour ce faire, il faut aussi élaborer les articles avec des bons mots clé et phrases clés en imaginant quelles sont les expressions que pourraient bien taper les internautes pour atterrir sur le site. Avec un peu de bon sens, ce n’est pas très compliqué.

2) Les transformer en prospect (6 visiteurs nous ont contacté)

Pour transformer un visiteurs en prospet, il faut qu’il puisse nous contacter pour nous demander plus d’explication. Dans ce cas, il faut avoir un formulaire de contact pour être joignable au moins par mail.

3) La négociation (4 personnes nous ont contactés)

On est déjà hors du blogue, puisque la discussion se fait soit par mail et souvent par skype pour un premier contact.  Dans ce cas, on propose une petite leçon de test et on explique comment se font les paiements.

4) La commande (2 personnes ont passé commande)

Si la négociation était bonne, la commande d’une session de cours est passée via paypal et hop les leçons commencent.  à 150 euros les 11 leçons (il y en a une gratuite si on prend 10 leçons) il faut maintenant travailler.

5) L’amélioration de la roue de Deming

Garder les clients qu’on a déjà pour continuer à engranger des commandes et continuer à bloguer pour attirer encore plus de prospect.  Je continue à faire des liens vers ce blogue sur mes différents blogue pour améliorer le SEO. En fait le blogue balbutie, mais il est déjà porteur de commande, c’est donc bien suffisant pour le moment!

_____________________

Trois commandes à 150 euros la commande, ça fait 300 euro avec la perspective de renouveler la commande après les 11 leçons.  Imaginons que nous ayons la même veine le mois prochain, on va vite être saturé pour donner des cours! Car le problème de ce business, c’est qu’il faut tout de même donner des cours! Et si on peut donner une vingtaine de cours par semaine, le chiffre d’affaire pour un tel business tourne donc à un maximum de 1200 euros par mois.

Aujourd’hui on refuse déjà du monde! Comme le business c’est la loi de l’offre et de la demande, dans peu de temps on pourrait devenir plus exigeant, ce qui se traduit par une augmentation du tarif! En oublions pas la vente d’un manuel ou d’un livre via le blogue.

 

---------------------------------------------




Delicious Bookmarquer sur Delicious
Ecrit par Thierry Roget

12 Responses to “Ma petite entreprise de langues”

  1. “Aujourd’hui on refuse déjà du monde!” Voilà pourquoi je m’y prendrais autrement. Tu le sais, je vends une formation WordPress et une formation Adsense. J’ai travaillé une seule fois dessus et maintenant, que j’ai 1 vente ou 100, tout est en place !

    Si j’étais toi, je créerais soit un genre de livre numérique, ou mieux, une formation filmée. Tu mets ça en place sur un site où tu le vends et hop, tout est automatique 😉

    • Thierry says:

      @cedric, effectivement c’est dans le pipe, on y va doucement, on n’ est pas super pressés! et en plus on est sur une autre affaire tetra juteuse, mais elle n’a rien à voir avec internet. Peut pas suivre plusieurs lièvres à la fois! En fait Maristela aime donner les cours, peu importe le rendement financier.

  2. Je rejoins Cédric là dessus ! Une formation filmée ! Tu peux proposer 2 sortes de packages :

    1- cours personnalisés comme maintenant, au même prix
    2- un package de cours par vidéos à un prix moindre

    Après il faut juste trouver une bonne méthode pour vendre la formation vidéo mais je pense que c’est à creuser.

    • Thierry says:

      @JC tout est dit. C’est la stratégie que nous devons bâtir. Un ebook, un livre publié, un package audio, voir un package vidéo. La vertue de tout ça, c’est qu’il faudra maîtriser toutes sortes de métier: prise de son, acting, photo, technique vidéo, technique de vente… Un vrai vrai bonheur de vrai bonheur!

      • C’est clair que c’est que du bonheur ! Tu vas devoir concilier tous les postes d’une chaîne :

        1- Producteur
        2- Marketing
        3- Revendeur

        En plus tu pourras sûrement aussi bosser à terme sur l’affiliation et les différentes techniques marketing qui se prêtent super bien à ce genre de business.

        En tout cas, je vais suivre ton aventure de près (je présume que tu vas revenir dessus) parce que j’ai toujours été curieux de voir l’application pratique de la création de ce type d’entreprise.

  3. Perso, voici comment je m’y prendrais :

    – Un site sur lequel tu trouverais un livre numérique gratuit via un service de capture d’email ( je pense notamment à Aweber)
    – Une relance avec une dizaine d’emails qui insite à aller acheter une formation payante.

    C’est ce que je propose avec ma Formation WordPress et ça marche plutôt bien !

    P.S : tu sais que je suis là en cas de besoin 😉

    • Thierry says:

      cédric, oui c’est à peu près la stratégie,
      question tu peux pas faire ça avec mailchimp?

  4. J’ai jamais fait avec Mailchimp. Je pense qu’Aweber vaut le coup rien que pour ça (perso, je l’utilise que pour amener mon lecteur vers l’achat) 😉

  5. oui créer un produit …
    mais le pb des langues cest la pratique !
    on peut lire ou écouter ce qu’on veut, si on parle pas, cest pas top ! on sait pas comment prononcer, si on prononce bien …

    Courage !
    un business qui marche cool !

Thème Elegant Themes. Site hébergé chez Dreamhost