Ils bloguent ils témoignent : interview de Simon Tripnaux tribords.com

Ils bloguent ils témoignent : interview de Simon Tripnaux tribords.com

Simon Tripnaux

Dans le cadre de ce blogue qui vise surtout à partager les expériences et pas que les miennes, j’accueille aujourd’hui Simon qui est blogueur sur tribords.com . J’ai connu Simon quand il m’a demandé une photo de ce que je voyais de là où je bloguais. Une dizaine de blogueurs avaient répondu et j’avais trouvé ça plutôt original.  D’ailleurs ma vue n’a pas changé, sauf que pas mal d’immeubles ont poussé depuis.



Aujourd’hui, Simon se prête donc  au jeu des questions réponses sur son expérience de blogueur. On sait tous à quel point il est utile d’avoir des avis différents sur l’art de bloguer et Simon a plein de conseils à donner.

Peux tu te présenter en quelques mots,(boulot passion) et quel est ton blogue et depuis combien de temps tu blogues? 

Je m’appelle Simon Tripnaux, je suis référenceur et développeur web ; je suis tombé dans la marmite numérique courant 1999, soit au siècle dernier … Et depuis je suis toujours dedans, jusqu’au cou ! 🙂 Mon blog c’est Tribords.com un petit média personnel qui se focalise sur mon seul bon plaisir à partager les choses que j’aime. Il est ouvert depuis le mois de mai 2009 mais existait déjà sous une forme plus light depuis fin 2008. C’était à l’époque un peu mon “Pinterest personnel” avec essentiellement des produits. Je me rappelle que j’avais été beaucoup été impressionné par le feu “icionaime.com” qui était déjà dans cet esprit.

La question de base: pourquoi blogues-tu ?

Je blogue pour trois raisons essentielles : me vider la tête en ce qui concerne les choses qui me plaisent ou me déplaisent d’une part. Le deuxième axe abordé avec simplicité dès le début, c’est générer un revenu et une base relationnelle costaud dans les milieux numériques. On va dire qu’en 2009, en se débrouillant bien, il y avait encore des possibilités immenses de ramasser beaucoup de sous en écrivant à peine deux phrases dans un billet. Et de la notoriété aussi. C’est donc un de mes intérêts à une époque. Aujourd’hui j’ai tellement de travail avec mes clients que je ne peux plus me permettre de vraiment adapter Tribords à toutes les facéties de Google : c’est donc devenu un passe-temps numérique très agréable. Enfin le troisième axe c’est une volonté d’agir sur le monde qui m’entoure. La puissance d’un média, quel qu’il soit, c’est de diffuser des messages. J’en ai pleinement conscience car à l’origine je suis issu de la presse. A ma petite échelle je ne rate pas une occasion de valoriser des thèmes qui me plaisent, des idées, des produits, en toute autonomie.

Combien de temps passes-tu par semaine sur ton blogues ?

Ces derniers mois je dois passer environ quatre heures par semaine sur Tribords, pas beaucoup plus. J’essaye avant tout de fournir désormais des idées et réflexions un peu recherchées, de mettre en ligne mes inspirations du moment et autres fadaises de l’égo. Avant, il y avait une véritable veille pour grimper toujours plus haut ; j’ai sérieusement ralenti, car c’est chronophage comme c’est pas possible.

Y a t il eu des évènements importants dans ta vie de blogueur que tu voudrais mentionner ici (les succès)

J’ai à mon actif tout plein de petits succès comme les interviews que l’on m’accorde assez facilement, l’accès à quelques présumés influents pour tailler le bout de gras, le plaisir immense d’avoir un gars comme Eric Dupin qui avoue kiffer mon blog, toutes ces petites fantaisies ordinaires des blogueurs high-tech en somme …

As tu déjà vécu des grands moments de démotivation avec tes blogues (les flops, les déceptions). Lesquels?

Souvent la démotivation arrive dans les toutes premières semaines seulement ; une fois qu’on a commencé à s’ouvrir aux autres blogueurs en allant poster quelques commentaires, ça s’estompe très vite. Cela peut sembler être un peu bateau comme astuce, mais en vrai ça marche vraiment.

Peux tu nous dire combien tu gagnes avec ton blog. Afin de pouvoir comparer, je vais te demander combien tu gagnes pour 1000 pages vues.

Pour 1000 pages vues je pense que je dois tourner dans les 5 euros environ. Je n’y fais pas vraiment attention parce que ça bouge assez souvent au niveau des volumes. Je pense être dans la moyenne de ce que font les blogs “semi-pro” dans mon gabarit …

Quelles sont les régies que tu utilises? Par ordre décroissant d’intérêt.

Je n’utilise que Google Adsense depuis le début et je viens tout juste de tenter une monétisation avec le moteur de shopping de uncadeau.com histoire de tester … parce qu’on m’y a invité !

Quels sont les conseils que tu donnerais à un blogueur débutant, voire à un blogueur confirmé et surtout ce qu’il ne faut surtout pas faire.

Ce qu’il faut faire : avoir un regard lucide sur sa production. Si on n’aime pas écrire, inutile de venir ajouter sa petite louche de bavardages en espérant gagner de l’argent les yeux fermés. Il faut écrire avec une plume pleine d’entrain et surtout s’amuser un maximum. Le pouvoir des mots est bien plus fort qu’on le pense : savoir les choisir et les offrir à ces lecteurs est salutaire pour l’esprit de tous …

Quels sont les qualités intrinsèques du blogueur ?

Il doit aimer s’exposer pour partager. C’est-à-dire que son expérience personnelle, son histoire, son regard doivent apporter une petite part de richesse intellectuelle supplémentaire à la vaste blogosphère. Avoir un peu de culture générale, un peu de passion sur certains thèmes, c’est évidemment ce qui forge la valeur d’un blogueur : une personnalité, bien au-dessus de la froide litanie des médias historiques bloqués dans leurs sens uniques.

Vous pouvez retrouver Simon sur

https://twitter.com/buzzistic et sur https://www.facebook.com/tribords

---------------------------------------------




Delicious Bookmarquer sur Delicious
Ecrit par Thierry Roget

2 Responses to “Ils bloguent ils témoignent : interview de Simon Tripnaux tribords.com”

  1. Bonjour,
    Interview très sympa de Simon que je suis depuis déjà un certain temps sur son blog Tribords qui est une vrai bouffée d’oxygène dans la blogosphère, de par la variété des thèmes et la passion qu’il y met. Bonne continuation à lui 🙂

Thème Elegant Themes. Site hébergé chez Dreamhost